On a besoin d’un leader fort pour prendre des décisions efficaces


#1

Cet argument est plausible seulement en temps de guerre. Dans la vie courante, c’est exactement l’inverse qui est vrai. Un leader fort prend beaucoup de décisions peu légitimes. Or, un système est meilleur lorsqu’il y a peu de décisions – que les citoyens comprennent et maîtrisent pendant un certain temps – et très légitimes – ce qui évite le recours, coûteux mais parfois nécessaire, aux grèves, sabotages et autres formes de désobéissance civile. À ce titre, même les systèmes parlementaires les plus instables sont meilleurs que ceux guidés par un leader fort. Mais les démocraties directes ont l’avantage de pouvoir donner ou retirer les pouvoirs à un leader fort, comme la Suisse l’a fait en 1939.